QUE FAISONS-NOUS?

Al Tarab a pour mission de soutenir le développement de l’industrie culturelle africaine et arabe, et en particulier celle du cinéma, ainsi que d’améliorer les conditions de sa diffusion. De cette façon, Al Tarab soutient les différentes expressions culturelles en tant qu’instruments au service du développement économique et humain. Avec son esprit divulgateur, Al Tarab favorise l’accès aux multiples réalités d’Afrique Subsaharienne et du Monde Arabe. Ainsi, elle contribue à la construction d’une société globale plus informée, respectueuse et tolérante envers l’Autre.

Les activités d’Al Tarab sont réparties en trois grands axes:

  1. Formation. En Afrique, Al Tarab organise des ateliers professionnels destinés à renforcer les capacités des jeunes professionnels et augmenter leurs opportunités créatives et matérielles. A titre d’exemple, Al-Tarab a organisé l’atelier d’animation en stop motion, l’atelier de journalisme radiophonique et les ateliers d’écriture de scénarios (en Guinée Ecuatoriale, au Mozambique et au Burkina Faso). Par ailleurs, depuis 2011, Al Tarab collabore avec des organisations du Niger et de la République Démocratique du Congo en vue de former des jeunes professionnels aux techniques du film d’animation. En Espagne, Al Tarab contribue à la sensibilisation du public scolaire à travers la publication et distribution de cahiers didactiques basés sur des films africains.
     
  2.  Industrie. Face à la fragilité de l’industrie cinématographique africaine, Al Tarab s’est engagé dans de nouvelles alliances pour sa consolidation et s’associe à des projets internationaux mis en marche par des organisations dont elle partage les objectifs. Il s’agit du projet  AfricaFilms.tv (la première plateforme VOD pour le film africain) et Babylon, un projet européen qui vise à promouvoir les long-métrages réalisés par des cinéastes de la diaspora. D’autre part, Al Tarab a rejoint en 2011 l’initiative Mokolo, un projet des Instituts Goethe d’Afrique du Sud et du Cameroun pour la création d’un portail virtuel de référence pour les professionnels du cinéma africain. En outre, Al Tarab a créé le Forum de Coproduction Afrique-Espagne Africa Produce dans le but d’encourager les collaborations entre cinéastes africains et producteurs européens intéressés. A partir de 2012, ce projet phare incluera les pays arabes en vue d’explorer de nouvelles sources de financement pour le film africain. Enfin, Al Tarab réalise aussi des activités de conseil culturel. Grâce au soutien de l’Agence Espagnole de Coopération pour le Développement (AECID), une étude de faisabilité d’un réseau de salles de cinéma numérique au Mozambique a été réalisée.
  1. Diffusion. Al Tarab soutient les actions destinées à divulguer, promouvoir et soutenir les cinémas africains ainsi que toutes les formes d’expression artistique qui puissent avoir une incidence sur la consolidation des nouvelles identités culturelles africaines. Le travail de diffusion mis en place par Al Tarab s’accompagne d’un travail de sensibilisation sur l’identité contemporaine africaine. Les activités développées par Al-Tarab dans ce domaine sont le Festival du Cinéma Africain de Córdoba-FCAT, le programme Cinenómada, le programme Cinemovil (en Espagne, Maroc et Mauritanie), la collaboration avec le programme Cine en Movimiento, le Fonds Filmique de cinéma africain, la publication spécialisée Carnets Africains et le projet WikiAfrica.  De plus, Al Tarab collabore avec divers festivals du septième art en Europe, Afrique et Amérique Latine: Dockanema (Mozambique), Africala (Méxique), Festival di Cinema Africano di Verona (Italie), entre autres.